À la découverte de la romantique wallonie
 
 

À la découverte de la romantique wallonie

En camping-car vers une terre pleine de charme, entre l’Europe latine et l’Europe germanique.

Voici un bref itinéraire qui parcourt la Wallonie, de Liège à Durbuy jusqu’à Dinant et Bouillon.

 

Une région caractérisée par une douceur placide du paysage, avec ses châteaux, ses jardins, ses imposants cours d’eau, sans oublier une tradition gastronomique raffinée.

Liège

   

Surnommée la « Cité ardente », Liège est la première zone urbaine de la Wallonie et la troisième de Belgique, après Bruxelles et Anvers. La ville, qui était il y a quelques années encore le symbole du fer et du charbon qu’on extrayait ici, dévoile aujourd’hui une âme différente et vivante, avec un charme caché qui n’a rien à voir avec une vieille dame grise. La raison sera l’architecture futuriste de la gare, signée par le célèbre architecte Calatrava, ou l’esprit aiguisé de son célèbre concitoyen, Georges Simenon (et de son commissaire Maigret), qui flotte sur la ville, mais aujourd’hui Liège est un lieu qui attire de nouveaux regards et un nombre toujours croissant de touristes.

 

Parfaitement équipée pour les camping-caristes, Liège se découvre lentement, en traversant avec calme ses rues qui se développent depuis les rives de la Meuse. Ainsi, il sera plus facile d’apprécier sa longue et riche histoire, dont elle conserve des traces importantes tant au niveau architectural qu’artistique.

   

Palais des princes-évêques

   

Pendant près de sept siècles, Liège fut une capitale et son magnifique palais des princes-évêques datant du XVIe siècle rappelle sa magnificence et son statut de diocèse épiscopal. Le palais est un grand ensemble architectural dont les travaux, dirigés par Notger, ont commencé à la fin du Xe siècle. Agrandi au XIIe siècle, il est entièrement reconstruit entre 1526 et 1536 par Arnold van Mulcken dans un style de transition entre le gothique flamand et le style Renaissance. Une visite incontournable.

 

Ceux qui aiment l’histoire ancienne et l’art gothique trouveront de quoi les contenter : la Cathédrale Saint-Paul est un admirable édifice gothique commencé en 1232 dans le style gothique primitif et terminé en 1430 dans un style gothique flamand. L’église Saint-Jacques, splendide exemple de gothique flamand, érigée par Arnold van Mulcken entre 1513 et 1538, présente un intérieur très riche doté de complexes voûtes en forme d’étoile, de fresques et de sculptures ornementales. Les vitraux datant du XVIe siècle sont magnifiques. La Collégiale Saint-Barthélemy, l’une des plus anciennes églises de la ville, date de l’époque romane. Au XVIIe siècle, l’intérieur et le portail furent transformés pour adopter le style baroque.

   

Meuse

   

En parcourant la ville traversée par le fleuve, on note d’un côté la vie du quartier XIXe avec ses élégantes boutiques, la zone piétonne et le Passage Lemonnier. Ici, on peut admirer et acheter, dans la galerie couverte, les cristaux et les verres soufflés réalisés par les meilleurs maîtres-artisans de Belgique. De l’autre côté du fleuve se trouvent des places, des brocantes, des maisons à colombages et la Liège populaire et d’antan. Naturellement, en se baladant, il est impossible de ne pas faire une halte gastronomique pour déguster les délices de l’excellente cuisine traditionnelle, accompagnée d’une bière, autre grande tradition belge. Parmi les spécialités que l’on ne trouve pas dans le reste de la Belgique : le boulet à la liégeoise et la carbonade flamande. Les boulettes sont faites à base de viande de porc et de bœuf, cuites dans une sauce spéciale appelée sauce Lapin. Il s’agit d’une sauce aigre-douce, dont l’ingrédient secret est le sirop de Liège, un sirop à base de poires et de pommes cuites. La Carbonade Flamande est un morceau de bœuf mijoté dans une sauce à la bière et aromatisée d’herbes variées : un véritable délice pour le palais. Plus tard, dans les romantiques cafés parsemés dans la ville, on pourra goûter les gaufres liégeoises, une douceur chaude à base d’œuf, de beurre et de cannelle, se présentant sous différentes formes et dimensions.

   

Château de Modave

   

Quittons la charmante Liège et reprenons le camping-car pour découvrir le reste de la Wallonie, une terre aux paysages doux et romantiques et dont la position stratégique a servi pendant des siècles de tampon entre l’Europe latine et l’Europe germanique. La région a assimilé de manière originale les différents caractères. L’itinéraire se poursuit en étapes rapprochées et traverse des champs cultivés, des jardins et des châteaux.

 

La première étape, dans la province de Liège, est le Château de Modave, résidence princière du XVIIe siècle comprenant de splendides salles à découvrir. Érigé sur un piton rocheux, il fait aujourd’hui partie du Patrimoine classé de la Wallonie. Il est possible de visiter ses 20 salles toutes richement décorées et aménagées. On peut y admirer de magnifiques plafonds, œuvres du stucateur Jean-Christian Hansche, des peintures, des tapisseries de Bruxelles, du mobilier du XVIIIe siècle. Le tour du parc du château restauré au XIXe siècle et des jardins à la française est incontournable. L’entrée du parc est gratuite pendant les heures d’ouverture du château.

   

Durbuy

   

Reprenons notre camping-car et continuons notre voyage vers Durbuy, surnommée « la plus petite ville du monde ». Il s’agit d’un centre médiéval qui conserve son charme d’antan, avec ses rues pavées, ses édifices datant du XVIe siècle, ses fortifications et son château. La ville est également célèbre pour le labyrinthe de Barvaux et le Parc des Topiaires, comprenant plus de 250 arbres sculptés dans les formes les plus variées.

   

Dinant

   

Au sud, nous arrivons à Dinant. La ville, célèbre pour avoir donné naissance à Adolphe Sax, l’inventeur du saxophone, est un lieu enchanteur qui séduit grâce à son paysage dominé par le campanile à coupole de la Collégiale, à son château en hauteur, à ses maisons traditionnelles disséminées entre la Meuse et la falaise et à un romantique téléphérique qui relie la vallée au château. Il existe de nombreux musées à visiter, mais il est également possible de faire une agréable croisière sur la Meuse.

 

En suivant le fleuve, une petite déviation nous fait découvrir les Jardins d’Annevoie. Le splendide parc, encore irrigué avec un système hydraulique conçu au XVIIIe siècle, alimente un riche ensemble de cascades, de jeux d’eau, de fontaines, d’étangs et d’architectures végétales. De véritables œuvres d’art qui en font l’un des plus beaux jardins aquatiques. Le parc accueille une importante faune et de nombreux volatiles que l’on peut apercevoir : cygnes blancs, hérons et même le très rare cygne noir. Près de l’entrée se trouve un excellent parking qui peut se révéler utile pour passer la nuit dans le camping-car.

   

Bouillon

   

À présent, rejoignons, toujours en camping-car, la ville de Bouillon sur les rives de la Semois, dominée par son imposant château fort. Il fut autrefois la résidence du célèbre Godefroid de Bouillon, partisan de la première croisade et connu sous le nom de « Baron du Saint-Sépulcre ». La tradition fit de lui une figure légendaire à tel point que Dante Alighieri l’inséra parmi les esprits guerriers et les justes et que le Tasse en fit le protagoniste de sa « Jérusalem Délivrée ». Le château, vendu par Godefroid pour financer la croisade, est érigé sur un éperon rocheux qui surplombe le fleuve et est resté intact au point qu’il est encore possible d’explorer les cours, les donjons et les passages secrets. Dans la cour du château, où se déroule début août un grand festival médiéval qui réunit et amuse petites et grands, il est également possible d’assister à un spectacle de fauconnerie ou de participer à des visites guidées nocturnes, à la lumière des torches.

 

Les passionnés de randonnée trouveront dans les environs de Bouillon de splendides parcours en suivant le fleuve, et plus en avant, vers Orval, les gourmets pourront faire une halte intéressante à Florenville pour déguster les délicieuses pralines au chocolat de l’un des fameux maîtres-chocolatiers belges : Édouard Bechoux. C’est dans son laboratoire que se termine avec douceur notre voyage en camping-car.

STATIONNEMENT EN CAMPING-CAR

 

Liège : camping Wégimont, 76 Chaussée de Wégimont, Soumagne

Durby : camping Le Vedeur, rue Fond de Vedeur, 1

Dinant : camping La Villatoile, Ferme de Pont-à-Lesse, Anseremme

Annevoie : parking en face de l’entrée des jardins

Bouillon : zone de stationnement le long de la Semois en face du château

<asp:ContentPlaceHolder id="PlaceHolderPageTitle" runat="server"/>