05 Mai 2016

VOYAGER LÉGER OU CHARGÉ EN CAMPING-CAR ?

LA VIE À BORD

Dis-moi quelle valise tu emportes en vacances et je te dirai qui tu es.

Que dévoile de notre personnalité notre manière de voyager et de préparer nos valises ? Et quelles sont les règles pour choisir dans notre penderie les vêtements et les accessoires qui nous serviront réellement lors d’un voyage en camping-car ? Voici un petit, mais utile, vade-mecum.

« Ça, je l’emporte. Ça aussi. Et ça, je ne peux pas le laisser à la maison ! » Le rituel, auquel on échappe difficilement avant tout départ, que ce soit pour une journée, un week-end ou un mois, commence plus ou moins de la même manière. Nous nous retrouvons devant une valise, un sac vide, un contenant à remplir avec ce que nous considérons comme indispensable. Plus qu’un simple objet fonctionnel destiné au transport, le bagage que nous emportons avec nous révèle notre personnalité.

Au fond, qu’est-ce qu’une valise ou un bagage ?

C’est le contenant avec lequel nous partons en voyage. Il devient ainsi le prolongement de nous-mêmes et tout ce que nous mettons dedans reflète notre identité. À l’intérieur, nous retrouvons notre trousseau symbolique, un petit coffre-fort d’aspects intérieurs qui, sous une autre forme (vêtements, pantalons, chaussures…), représentent la manière dont nous comptons affronter la part d’inconnu que chaque voyage nous invite à vivre. Ce n’est pas un hasard si l’on a peur de perdre ou d’échanger ses bagages. Selon l’anthropologue F. La Cecla, « nos valises sont le miroir des images de nous que nous souhaitons emporter ».

Mystérieusement, plus on voyage, plus le bagage rétrécit. Les voyageurs à long terme, ceux qui sont habitués à vivre pendant des mois loin de chez eux, se contentent généralement de l’essentiel. Ils savent que le mouvement demande de l’agilité et ont appris à se séparer des objets les moins utiles, en déplaçant leur attention sur les émotions, sur la recherche de nouveaux points de vue.
Cela vaut également quand on voyage en camping-car, bien que le moyen, par sa nature, soit accueillant et grand. Voyager en camping-car signifie avoir à disposition tout ce dont on a besoin, mais certainement pas le superflu. Le véritable camping-cariste sait en effet que chaque encombrement inutile est un coût en termes d’espace et d’énergie : un camping-car trop chargé est sans aucun doute difficile à conduire, spécialement dans les parcours accidentés, en montée et dans les virages, et consomme plus de carburant. Nous sommes donc invités à renoncer à la routine et à nos habitudes les plus tenaces.

Si nous partons pour des vacances en camping-car, nous ne pouvons pas nous permettre de transférer notre penderie de la maison dans celle du camping-car. Une sélection censée et une méthodologie partagée deviennent donc indispensables :

Liste !
Les listes sont le secret pour tout organiser et contrôler : ainsi, nous aurons toujours sous les yeux le nombre de vêtements choisis, en limitant le nombre de chaussures et d’accessoires, et nous nous apercevrons au premier coup d’œil si nous oublions quelque chose. En premier lieu, la « liste type » doit tenir compte du climat, du type de vacances que l’on compte passer et de leur durée ; les goûts personnels passent au second plan. Préparons avec calme une liste pour chaque membre de la famille, en faisant attention qu’elle soit complète, des sous-vêtements au manteau.

Tout sur le lit
Avant de commencer à faire une valise, nous disposons tout sur le lit et nous contrôlons, liste en main, que nous n’avons rien oublié. N’oublions pas les vêtements pratiques comme des survêtements, des t-shirts, des sweats et des jeans confortables. Il est conseillé d’avoir toujours un coupe-vent et un change. Pour les chaussures, il faut faire une sélection stricte, une paire par type : des chaussures ouvertes, fermées, des mules (valables également pour la mer). Les imperméables à capuche sont utiles et très pratiques, pour ne pas dire indispensables, en cas de pluie. Ils remplacent remarquablement le meilleur des parapluies en cas de mauvais temps.

Plier ou rouler ?
Il existe deux écoles de pensée : ceux qui préfèrent ne pas plier leurs vêtements et les laisser étendus et ceux qui au contraire les roulent. Avec la seconde méthode, tout sera plus ordonné, mais moins plié et nous gagnerons de l’espace même dans les penderies du camping-car. Les t-shirts et les pulls se roulent facilement, les chemises, si elles sont nécessaires, peuvent être pliées ou suspendues (si elles se froissent trop, il vaut mieux les laisser à la maison !)

Accessoires
Après avoir choisi les vêtements, occupons-nous de la trousse de toilette pour nous et pour toute la famille, prenons différents rangements dans lesquels diviser les produits selon leur fonctionnalité : cosmétiques, médicaments, protection pour la plage, savons, etc. Tout sera déjà prêt et organisé dans la salle de bain.

La règle la plus importante
Chacun sa valise : préservons notre espace et essayons de le garder « léger » !
Voyager léger signifie augmenter notre confiance en nous : pas parce que nous allons d’un point A à un point B et que nous rentrons heureux à la maison, mais, car nous réussirons à affronter au mieux ce qu’il se passera entre le point A et le point B, c’est-à-dire cet ensemble d’imprévu et d’imprévisible, grâce à nos capacités personnelles d’organisation, d’improvisation, d’imagination et d’autonomie. Qualités indispensables pour tout camping-cariste qui se respecte.

Et vous, comment partez-vous en camping-car ?

 
<asp:ContentPlaceHolder id="PlaceHolderPageTitle" runat="server"/>