03 Sept 2015

UNE PATTE D'AVANCE.

La vie à bord
​​UNE PATTE D'AVANCE.

LES CONSEILS ET LES COMPORTEMENTS LES PLUS APPROPRIÉS POUR VOYAGER EN TOUTE SÉCURITÉ AVEC NOS ANIMAUX DE COMPAGNIE.

Les vacances arrivent, enfin ! On s'en va, et qui aime ses animaux peut continuer à prendre soin d'eux même « on the road ». Après tout, n'est-ce pas l'un des plaisirs et des commodités qu'offre un voyage en camping-car ? Voici nos recommandations :

Pour les chiens
Avant de partir, calculez bien l'espace disponible dans l'habitacle par rapport à la taille du chien (la capacité d'un semi-intégral de 5 mètres est très différente de celle d'un motorhome de 8 mètres), et repérez la place qui lui sera réservée. Pour des raisons évidentes, évitez les zones trop près de la cuisine. L'idéal serait une zone près de la cabine de conduite ou de la salle de bains. Pour que votre chien se sente comme « à la maison », utilisez son panier habituel et ses couvertures, dont il reconnaîtra l'odeur. S'il s'agite, tenez-le en laisse ou empêchez l'accès à la cabine de conduite avec un filet, comment le prescrivent les normes du code de la route.
Bien sûr, dans un environnement étroit comme celui des camping-cars, il est essentiel de nettoyer le chien régulièrement et de passer chaque jour un peu de temps pour le toilettage et l'assainissement de l'environnement. Il peut être utile de garder à bord une petite trousse de premiers secours, à l'usage exclusif du chien (bandes, désinfectant, pansements ...).

Pour les chats
Pour les chats, mêmes conseils : choisir un endroit approprié pour la cage, de préférence spacieuse bien sûr. Si le camping-car est grand, vous pouvez monter un box démontable ou en toile. Pendant le voyage, faire des escales régulières, de manière à libérer le chat pendant un certain temps et préparer la cassette avec sa litière (de préférence dans la salle de bains).
Il est important que la litière soit biodégradable et traitée avec un déodorant spécifique. Évitez de donner trop à boire ou à manger au chat lorsque le véhicule est en mouvement.
Une fois arrêtés (par exemple, au camping) vous pouvez aménager un espace sans cage, avec des gamelles à boire et à manger, sans oublier de fermer les moustiquaires, de sorte que le chat puisse se déplacer dans le plus d'espace possible sans s'échapper.

Pour tous les animaux
Avant de partir prêter attention à quelques facteurs :
si vous voyagez dans un pays de l'union européenne, vous devez posséder un document qui identifie l'animal et son propriétaire. Il s'agit d'une sorte de passeport délivré par les autorités locales de santé, et qui indique l'état de santé de l'animal, les traitements vétérinaires reçus et autres données et informations. Certains pays comme l'Irlande et le Royaume-Uni exigent un traitement contre les tiques et le ténia, vous renseigner à l'avance sur les procédures bureaucratiques.
Pour tous, il est recommandé d'utiliser la micro-puce sous-cutanée, un dispositif inerte et très petit (grain de riz) qui, inoculé dans le tissu sous-cutané de l'animal, permet une identification facile.
Les puces électroniques peuvent aussi être décisives en cas de perte ou de litige sur la propriété des animaux.

Et enfin, même si cela peut sembler évident : ne laissez pas votre petit ami seul dans le camping-car pendant trop longtemps, pire encore en plein soleil. Il n'est agréable pour personne de séjourner longtemps dans une atmosphère confinée et, pire, sous des températures très élevées. Les animaux dans ces cas deviennent nerveux et agressifs, ils pourraient endommager le véhicule ou, pire encore, subir un coup de chaleur très grave.

Les conseils ci-dessus sont quelques-unes des précautions de base à suivre, le reste est confié à votre bon sens et, surtout, à votre affection et votre sensibilité pour vos amis à quatre pattes.
 
<asp:ContentPlaceHolder id="PlaceHolderPageTitle" runat="server"/>