26 Nov 2015

ALLER À LA CHASSE PHOTO DES COULEURS DE L'AUTOMNE EN CAMPING-CAR.

La vie à bord
Quelques conseils pour des photos impeccables même à bord de notre camping-car.

Dans ces périodes de transition, comme l'automne, les journées où l'air est pur s'alternent avec des journées brumeuses à l'atmosphère féerique. Si à cela s'ajoute le phénomène spontané de la défeuillaison quand les feuilles des arbres s'embrasent de jaune, de rouge et toutes ces chaudes nuances que seul l'automne sait nous offrir, voici que l'atmosphère se charge d'un charme supplémentaire et spécial qui mérite d'être capturé par notre appareil photo.

Le phénomène de la défeuillaison débute fin septembre, dans les régions du nord et en altitude, pour se prolonger tout le mois d'octobre et la première semaine de novembre dans les régions au climat plus doux. La couleur que prend la végétation avant la chute des feuilles est propre aux arbres à feuillage caduc (hêtre, châtaignier, érable, etc.) qui, à cause de la diminution des heures d'ensoleillement et des températures de plus en plus fraîches, commencent à manquer d'éléments nutritifs et de chlorophylle. Cela permet aux autres pigments des feuilles (xanthophylle, anthocyane, carotène), normalement dissimulés par la couleur verte, d'être visibles et lorsqu'ils se combinent, ils présentent les diverses nuances de l'automne.

Parcourir en camping-car les routes bordées d'arbres, les parcs et la montagne, devient alors un véritable plaisir pour les yeux ; impossible donc de ne pas céder à la tentation de prendre quelques photos. Mais comment le faire dans les meilleures conditions ?

Les couronnes d'arbre sont particulièrement photogéniques et peuvent être reprises en utilisant l'éclairage naturel, celui qui filtre dans le dos du photographe. Cependant, les feuilles possèdent une caractéristique qu'il convient d'exploiter : elles sont semi-transparentes et si on les photographie dos au soleil, elles « s'embrasent » ; essayez alors de prendre des clichés en contre-jour total ou partiel, avec un soleil latéral. Si par contre vous souhaitez faire ressortir la trame d'une feuille d'automne, il faudra la fixer sur un support transparent et la photographier en contre-jour, en réalisant une pleine image de la feuille.

Enfin, les feuilles peuvent représenter un sujet pour une composition ou une trame, naturellement en les photographiant en plein format. Quelle que soit la technique de prise de vues, n'oubliez pas qu'il suffit d'une bouffée de vent pour que les feuilles bougent. Si vous utilisez un appareil professionnel, privilégiez un temps de pose court ou alors, choisissez délibérément une vitesse lente pour rendre l'idée du mouvement des feuilles qui tombent.

Avec le numérique, que ce soit un logiciel de retouche photo, une app ou les filtres disponibles sur les smartphones les plus courants, vous pouvez renforcer certains effets chromatiques et de saturation, mais il vaut mieux éviter les effets artificiels : le meilleur effet est celui que l'on ne voit pas.

Le phénomène de la défeuillaison est visible et répandu un peu partout et même en ville, les tonalités chaudes de cette saison peuvent créer un contraste suggestif avec les couleurs froides de certaines rues ou quartiers.

Par ailleurs, il est aussi possible d'expérimenter de véritables itinéraires à la poursuite des couleurs de l'automne à bord de notre camping-car. Dans certains endroits, l'événement naturel se transforme en un spectacle gigantesque, supporté par des centaines d'amateurs ; tant et si bien qu'aux États-Unis, par exemple, une armée de voyageurs se déplace tous les ans en automne en consultant des cartes spéciales pour savoir où et quand se retrouver dans telle ou telle forêt (celles de la Nouvelle-Angleterre sont les plus renommées) pour jouir des meilleures couleurs. Quelques suggestions ?

En Italie : Val di Non au Trentin ; la Vallée d’Aoste et le Mont-Blanc, l'Ombrie et la Toscane, le Parc national de la Sila en Calabre. Ajoutons également le Lake District National Park au Royaume-Uni. Et à ne pas manquer, les forêts du Minnesota, mais aussi les grandes villes comme Boston, New York et Tokyo qui offrent des vues spectaculaires et inoubliables.
Et vous, êtes-vous prêts à cueillir toute cette beauté ?
Au fond, il ne faut pas grand-chose : des chaussures de marche, un anorak, un appareil photo et… notre camping-car bien aimé.

 
<asp:ContentPlaceHolder id="PlaceHolderPageTitle" runat="server"/>