04 Août 2016

LE STATIONNEMENT DU CAMPING-CAR

LA VIE À BORD


Conseils et erreurs à éviter quand nous nous arrêtons quelques heures avec notre camping-car, avant de reprendre la route.

Cela semble évident, mais quand on voyage en camping-car, décider où et comment s’arrêter signifie prendre les bonnes décisions afin d’éviter tout moment critique. Où s’arrêter pendant la nuit, comment se déplacer à l’intérieur des structures de réception comme les campings ou les aires aménagées, quels conseils suivre ?
Voici nos indications.


Il est conseillé de repérer l’endroit pour le stationnement nocturne au moment opportun, afin de s’assurer qu’il ne s’agit pas d’une zone de rencontre ou d’une zone qui ne nous plaît pas et éventuellement en chercher une autre. Les coins trop écartés ou isolés sont déconseillés, même s’ils semblent romantiques. Il faut également faire attention aux lieux trop bondés ou comprenant des sources pouvant nous déranger (parking de boîtes de nuit, de stades, etc.).
Les aires de stationnement sur l’autoroute perdent elles aussi leurs attraits d’autrefois : toujours plus bondées et bruyantes, il vaut mieux les évaluer une par une. Il est peut-être préférable de faire quelques kilomètres supplémentaires pour trouver un village tranquille offrant le coin idéal pour notre camping-car où l’on n’attirera pas l’attention et où l’on pourra se reposer tranquillement.

Notre stationnement doit naturellement se faire sans perturber les résidents du lieu qui nous accueille, que ce soient les campeurs sur les autres emplacements, les camping-caristes sur l’aire de stationnement, ou les habitants du lieu que nous avons choisi pour le stationnement libre. Nous demandons du respect et nous devons donc respecter les autres.

Les mouvements dans les structures de réception (aires de stationnement, campings, structures d’agrotourisme, parkings) doivent se faire au pas : pour la sécurité des enfants présents et pour éviter de soulever inutilement de la poussière, de la boue ou autre et de salir les personnes installées avant nous.

Si la structure qui nous accueille le prévoit, et si nous le souhaitons, nous pouvons nous brancher au réseau électrique afin de recharger les batteries à bord et de disposer des 220 volts pour des utilisations particulières (sèche-cheveux, etc.).
Dans ce but, nous devons disposer d’un câble tripolaire ayant une longueur suffisante (au moins 25 mètres) et de quelques prises pour le branchement (il existe également des multiprises utilisables dans plusieurs pays). Pour la sécurité, il est important de ne pas effectuer de raccordements volants et improvisés : en cas de pluie, ils peuvent facilement provoquer un court-circuit.

Il convient de rappeler que tous les pays n’autorisent pas le stationnement libre en dehors des structures de réception. Il est préférable de s'informer à l'avance et de décider en conséquence : se faire réveiller en pleine nuit par la police est une expérience désagréable !

Quand le stationnement libre est généralement autorisé (comme en Italie, en vertu de l’article 185 du Code de la route, alinéa 2*), il peut faire l’objet de limitations locales, temporaires ou limitées à des catégories spécifiques de véhicules (pas les camping-cars, mais par exemple tous les véhicules supérieurs à 25 q). Dans ce cas, il faut également s’informer, peut-être en s’adressant aux forces de l’ordre locales.

Il est évident qu’aux yeux de la loi, les cales de roue, l’escalier sorti et les fenêtres ou les portes ouvertes vers l’extérieur ne sont pas autorisés.

Un autre petit conseil : essayons de garer notre camping-car à plat, si possible à l'aide d'un petit niveau fixé au sol et visible par le conducteur : ainsi nous dormirons mieux, il n'y aura pas de problèmes pour l'évacuation des éviers et de la douche et surtout le frigo fonctionnera dans des conditions idéales. Si possible, orientons le véhicule afin que, pendant la journée, le soleil ne donne pas directement sur la paroi du frigo : nous favoriserons de manière décisive son fonctionnement.

Évitons également de faire des bruits pouvant agacer les autres personnes se trouvant à côté de nous : en particulier, l’utilisation de générateurs de courant doit être réduite au minimum, et certainement quand les émissions ne dérangent pas les autres personnes.

Encore une chose. Si à notre arrivée, l’espace est suffisant, ne nous garons pas tout près des autres camping-cars déjà présents : respectons l’intimité et l’espace vital des autres.

Avec ces quelques conseils, nous souhaitons un bon voyage à tous les camping-caristes !

 
<asp:ContentPlaceHolder id="PlaceHolderPageTitle" runat="server"/>