EN CAMPING-CAR VERS VALENCE, ALICANTE ET CARTHAGÈNE.

EN ROUTE POUR L’ESPAGNE, EN CAMPING-CAR VERS VALENCE, ALICANTE ET CARTHAGÈNE

À la découverte de la Communauté Valencienne et de la région de Murcie.


Avec un littoral long de plus de six cents kilomètres, un climat toujours doux et des villes qui sont de petites perles à découvrir, la Communauté Valencienne est une destination idéale pour les camping-caristes qui veulent passer des vacances inoubliables sous le signe de la mer et de la culture. À la frontière se trouve la région de Murcie, peu touristique mais aussi fascinante. Visitons ensemble ces terres si intéressantes.

Le paysage méditerranéen, les villes splendides qui donnent sur la côte et les petits bourgs tranquilles qui caractérisent l'arrière-pays sont les points d'attraction de la Communauté Valencienne.
Grâce à notre camping-car, nous pourrons visiter cette splendide terre et ses villes millénaires, riches en architectures modernes. À la frontière de la Communauté se trouve la région de Murcie, autre perle espagnole, peu connue du tourisme de masse, mais extrêmement intéressante.

ARRIVÉE À SAGONTE


Nous commençons notre parcours depuis l’ancienne cité de Sagonte, dont le nom évoque la première guerre punique et l’assaut de la ville par Hannibal. Sagonte compte de nombreuses pièces archéologiques et des œuvres d’un grand intérêt historique ou artistique, comme le théâtre romain, construit en profitant de la cavité d’une montagne et qui offre une acoustique exceptionnelle. Le Castillo, forteresse remontant à la domination arabe surplombe la ville. Ici, il est possible de profiter d’un panorama splendide. Le centre historique de Sagonte offre de nombreux monuments à visiter comme les arcades de la place Mayor, l’église gothique de Santa Maria, le quartier juif et les palais nobiliaires de la rue Mayor.
Reprenons la route avec notre camping-car, direction Valence.

EN CAMPING-CAR À VALENCE


Troisième ville d’Espagne, après Madrid et Barcelone, Valence attire toujours plus de touristes. Ici, passé présent et futur se côtoient et les prix sont souvent plus avantageux par rapport aux capitales de la Movida espagnole. Le climat est idéal toute l’année, raison pour laquelle on peut visiter Valence en toute saison.

Une des zones les plus visitées et les plus intéressantes est sans aucun doute la futuriste Cité des Arts et des Sciences, chef-d’œuvre d’architecture moderne signé par l’architecte valencien Calatrava, qui a voulu rendre hommage à sa ville natale. Ici, nous pouvons passer une journée entière à la découverte du très beau Musée des Sciences Principe Felipe, avec sa forme singulière qui rappelle le squelette d’une baleine. Lieu idéal pour les enfants, ce musée interactif de la science occupe environ 40 000 m² divisés sur trois étages.

Le spectaculaire Oceanografic, le plus grand aquarium d’Europe, mérite le détour pour découvrir ces différents écosystèmes naturels. Son toit, en forme de nénuphar, est l’œuvre de l’architecte Felix Candela. Il comprend environ 45 000 poissons appartenant à plus de 500 espèces marines différentes divisées en 9 zones qui représentent les plus importants écosystèmes de la planète.

Nous nous dirigeons ensuite vers le centre historique en parcourant ce qui était autrefois l’ancien lit du fleuve Turia et qui est aujourd’hui un immense parc qui divise la ville en deux. Nous entrons ainsi dans la vieille ville, charmés par la beauté qui s’étale devant nos yeux. Un dédale de ruelles caractéristiques serpente jusqu’à la Plaza de la Virgen, lieu de rencontre entouré des trois édifices emblématiques de Valence : la cathédrale du Saint Calice, la basilique de los Desamparados et le Palais de la Généralité.
Nous montons jusqu’au sommet de la tour Micalet, la tour de la cathédrale, pour profiter d’une vue sur la ville à couper le souffle. Après être redescendus, nous faisons un saut au Marché Central où nous pourrons déguster des spécialités comme la célèbre paella valencienne et déambuler entre les différents étalages. Nous nous perdons dans les ruelles qui arrivent jusqu’au Barrio del Carmen, cœur artistique et vital de la ville où cohabitent studios de design, édifices antiques et peintures murales. Ici, nous pouvons visiter deux intéressants musées d’art : l’IVAM (musée d’art contemporain de Valence) et le centre du Carmen, ancien couvent avec de magnifiques cloîtres.

INFORMATIONS UTILES

POUR LE STATIONNEMENT :
Valence : Valencia Camper Park, à 12 km de la ville et proche du métro : www.valenciacamperpark.com

POURSUIVONS JUSQU’À ALICANTE EN CAMPING-CAR


Destination principalement estivale, Alicante réserve toutefois des surprises et de magnifiques recoins toute l’année. Le nom de la ville signifie « embrassée par le soleil ». Elle est divisée en trois zones : le port, le centre historique et le quartier moderne. En partant du port touristique, nous nous promenons le long du Paseo de la Explanada et de la Rambla. Nous montons ensuite vers le Château de Santa Barbara, forteresse d’origine arabe où nous visitons ses nombreuses pièces et le musée de la ville d’Alicante. Nous découvrons un panorama enchanteur et le bleu limpide de la mer. Puis nous redescendons vers la vieille ville ! Destination Barrio de Santa Cruz, un quartier fascinant qui conserve les traces du passé et rappelle un village d’Andalousie : de petites maisons blanches, des azulejos, des vases colorés, des peintures murales. Le tout dans une atmosphère indescriptible et vivante. Le musée d’art contemporain (MACA) , dont l’entrée est gratuite et qui propose une collection d’artistes locaux, et l’église gothique de Santa Maria sont deux autres étapes à ne pas manquer.

Nous repartons ensuite à bord de notre camping-car pour nous diriger vers l’arrière-pays et Murcie.

INFORMATIONS UTILES

POUR LE STATIONNEMENT :
Alicante : Camper Park Alicante, Carrer Llaurados, localité d’El Campello, www.ji-tare.wix.com/camperelcampello

EXPLORONS MURCIE


Le chef-lieu de la région de Murcie conserve de nombreuses traces de son passé : parmi les nombreuses ruines à explorer, Almunia Real, ancienne résidence des souverains arabes, mérite notre intérêt.

Au cœur de l’ancien quartier piéton, qui s’étend au nord du fleuve Segura, nous trouvons la Cathédrale, célèbre pour ses somptueuses décorations plateresques de la Capilla de los Vélez et pour son musée dans lequel nous pouvons admirer des tableaux de l’époque gothique, des sculptures en bois et des objets sacrés en argent. La cathédrale de Murcie est une ancienne mosquée arable et conserve les traces de son passé musulman. Le Palais de l’Évêché, qui se trouve à sa droite, est lui aussi une construction arabe et il existe des légendes sur les galeries souterraines qui relient les deux édifices. La cathédrale de Murcie se caractérise par un mélange original de styles qui se retrouve surtout dans le campanile, un édifice du XIXe siècle réalisé dans un style mauresque. Vers l’ouest, nous débouchons sur la principale rue pour le shopping, Gran Via Escultor Salzillo. Le Musée Salzillo conserve des œuvres en bois sculptées pour les « pasos della Semana Santa », portées sur les épaules des pénitents lors de spectaculaires processions.
Murcie est célèbre pour ses processions de Pâques. Après les célébrations de la Semaine Sainte se déroule la fête du printemps qui dure une semaine, avec des concerts et des parades organisés dans les jardins de la ville et appelés « Barracas ». Il est possible de goûter pour l’occasion la cuisine locale. Parmi les célébrations, deux jours sont incontournables : le mardi appelé « Bando de la huerta » et le samedi durant lequel se tiennent les « funérailles de la sardine », déclarées Fête d’Intérêt Touristique International. Sans oublier le Musée National d’Archéologie Maritime qui regroupe d’importantes pièces carthaginoises, phéniciennes et romaines.

D’ici, nous poursuivons encore une fois vers la mer et, au bord de notre camping-car, nous nous dirigeons à la découverte de Carthagène.

DÉCOUVRONS CARTHAGÈNE


Le port de Carthagène sur la Costa Cálida méditerranéenne est apprécié depuis l’époque des Carthaginois. Ce n’est pas un hasard si la ville fut le principal centre des Carthaginois en Espagne et c’est d’ici qu’Hannibal partit pour la seconde guerre punique. En raison de sa position stratégique le long du littoral de Murcie, la ville est un mélange de différentes cultures qui ont laissé des traces de leur passé historique et artistique. Une visite de la ville et de ses musées nous permettra de nous plonger dans l’histoire d’une ville fortement liée à la mer.
Cette localité maritime qui suscita l’intérêt des Carthaginois et des Romains doit son nom actuel à l’ancien latin « Cartago Nova ». Carthagène fut également arabe, jusqu’à la reconquête portée à son terme par Ferdinand III le Saint qui l’annexa au règne de Castille.

Le riche héritage de Carthagène s’étend sur les bords de son port touristique. La Muraille de la Mer, édifiée par Charles III (XVIIIe siècle) délimite le centre historique dont l’entrée est présidée par le Palais Municipal ou Communal, un joyau de l’architecture moderne du début du XXe siècle.
En nous dirigeant vers le Parc Torres (derrière la Muraille de la Mer), nous trouvons la Cathédrale Antique. Il s’agit de la plus ancienne église de Carthagène (XIIIe siècle), dont les ruines reposent sur le grand escalier d’un Théâtre Romain préexistant découvert en 1987. Édifié au Ier siècle avant J.-C., il est, avec celui de Mérida, l’un des plus importants théâtres romains d’Espagne. Les pièces retrouvées sur ce site peuvent être admirées dans le Musée du Théâtre romain.

Élément fortement lié à la mer, le prototype du sous-marin inventé par Isaac Peral, célèbre enfant de la ville, fait face à la Méditerranée. Le Musée National d’Archéologie Sous-marine ARQUA (22, Paseo Alfonso XII) accueille quant à lui le Centre National de Recherches Archéologiques Sous-marines, dont les découvertes permettent de connaître les différents aspects de la construction navale, du commerce et de la navigation développés pendant l’Antiquité.

La zone archéologique du Molinete, la colonne de la Morería Baja et la Muraille Byzantine, qui malgré son nom est d’origine romaine, sont des témoignages supplémentaires de la splendeur romaine de la ville. Il faut également signaler l’Augusteum et le Decumano. Le premier conserve les ruines de l’ancien forum, une importante construction de caractère public, comme en témoignent les luxueux sols en marbre. Le second est un site annexe au Quartier du Forum Romain, où les visiteurs peuvent découvrir les différentes salles des thermes romains de la ville. De l’autre côté, la Domus Fortuna, construite au Ier siècle av. J.-C. et appartenant à une riche famille, est un exemple de la vie quotidienne dans l’Empire Romain.

Dans le parc Torres se trouve le Château de la Conception. Érigé sur une colline, ce fut une forteresse pour les Carthaginois, les Romains, les Wisigoths, les Arabes et les Castillans. Il accueille aujourd’hui le Centre d’Interprétation de l’Histoire et de la Carthagène Médiévale. De fait, les édifices militaires de défense ne manquent pas dans la ville. Un exemple est le Fort Navidad, construit au XIXe siècle et qui accueille aujourd’hui le Centre d’Interprétation de l’architecture militaire défensive de Carthagène et de la Méditerranée. Il est également recommandé de visiter le Refuge - Musée de la Guerre Civile, une série de galeries utilisées pendant la guerre pour se protéger des attaques aériennes.

Pour connaître l’architecture moderne de Carthagène, il faut parcourir la rue Mayor, qui part de la place de la Mairie, et ses alentours. On trouve ici les Maisons Cervantes et Llagostera, œuvres de l’architecte carthaginois Victor Beltrí, caractérisées par des belvédères, des ouvrages en fer et des reliefs en bronze représentant des figures allégoriques. Les autres édifices représentant ce courant artistique sont le Casino, le Grand hôtel, la Gare et les Maisons Maestre et Dorda. Des monuments élégants et bourgeois qui racontent le développement économique de cette région stimulé, à la fin du XIXe siècle et au début du XXe siècle, par l’activité minière et l’industrie. Le palais d’Aguirre (dont l’annexe est un édifice moderne qui accueille le Musée Régional d’Art Moderne MURAM) construit dans un style moderne, et le palais de Pedreño, dans un style néoclassique, sont plus aristocratiques.

Sur le mont Aletes, une des cinq collines qui entourent Carthagène, se trouve la Muraille Punique. Le quartier de la pêche de Santa Lucia vaut également le détour.

La ville accueille chaque année d’importants rendez-vous culturels, comme le festival des musiques du monde « Une mer de Musique ». Il faut également signaler les fêtes historiques des Carthaginois et des Romains, qui, lors de la seconde moitié de septembre, font revivre les événements de la fondation punique de la ville et sa conquête par les Romains.

Gastronomie

La gastronomie de ces régions mérite un chapitre entier. La variété des paysages de Murcie enrichit une table sur laquelle les produits du jardin rencontrent les produits de la mer et de l’arrière-pays. À Carthagène règnent la saumure, le poisson, le « caldero » (risotto clair de poisson) et la paella. Le fruit des abondants marais salins de la Méditerranée est utilisé pour la préparation de la saumure (surtout de thon, de maquereau ou d’auxide) et des poissons salés comme la daurade. Les soupes de mulet, de lotte, de mérou… sont accompagnées de riz cuit dans un bouillon depoisson qui est ensuite mangé à part avec l’aïoli, la mayonnaise à l’ail. Le pain aux figues est une spécialité régionale et « l’asiatique », typique de Carthagène, est un café avec du lait concentré, du cognac et de la cannelle.

Pour savourer les différents plats de la région, il faudra visiter, au nord-ouest, la Sierra de Moratalla, Caravaca de la Cruz et Calasparra, dont le riz est le seul en Espagne à porter une Dénomination d’Origine. Il est l’ingrédient principal de nombreuses recettes, comme le risotto aux escargots ou à la crème avec céleri et dinde. La Vega del Segura conduit à des localités comme Cieza, Archena (et ses thermes) ou Molina del Segura (avec un important parcours de golf), des endroits où l’asperge verte, la soupe de blettes et le lapin aux châtaignes sont quelques-uns des bons petits plats qu'il est possible de savourer.

INFORMATIONS UTILES

POUR LE STATIONNEMENT :
Carthagène : Camperpark Cartagena, à seulement 4 km du centre historique, www.areaautocaravanas.com

INFORMATIONS TOURISTIQUES :
www.spain.info
www.visitvalencia.com
www.alicante.com
www.murciaturistica.es

 
 
<asp:ContentPlaceHolder id="PlaceHolderPageTitle" runat="server"/>