Loira

LES CHÂTEAUX DE LA LOIRE. EN CAMPING-CAR, ENTRE MOYEN-ÂGE ET RENAISSANCE.

Des châteaux de conte de fées et des jardins enchantés.

Une région et une nature qui semblent être dessinées par un peintre fantastique.

Un voyage dans les châteaux de la Loire est sans aucun doute l’une de ces destinations que l’on n’oublie pas.

-----

Destination classique et très prisée en Europe, elle est parfaite en toute saison, car presque tous les domaines sont ouverts toute l’année. De plus, se déplacer en camping-car et surtout stationner dans ces zones est vraiment simple, agréable et souvent gratuit. De nombreuses aires équipées et campings se trouvent dans les environs des lieux à visiter, souvent à l’intérieur de zones vertes bien protégées.

 

Notre voyage commence par Bourg-en-Bresse (Ain) dans l’est de la France, une ville célèbre pour ses spécialités gastronomiques et ses quartiers anciens, préservés avec soin, où l’on peut découvrir des maisons médiévales traditionnelles en bois et des palais de la Renaissance.

Chambord

   

C’est le premier château de notre itinéraire et le plus grand des châteaux de la Loire.

Nous nous trouvons dans le Loir-et-Cher à 14 km au nord-est de Blois et à environ 6 km de la rive gauche de la Loire. Traversons le parc du château de Chambord à bord de notre camping-car : plus de 5000 hectares de bois entouré d’une enceinte longue de 32 kilomètres qui fait de lui le plus grand parc boisé fermé d’Europe.

Le parc accueille une faune composée d’animaux vivant en pleine nature et de nombreux sentiers de promenade.

Le château de Chambord, dont les travaux commencèrent en 1519, conserve l’aspect d’une forteresse médiévale tout en étant une surprenante synthèse de formes héritées des siècles passés avec des influences évidentes de la Renaissance italienne. François Ier le fit construire comme sa résidence de campagne et sa réserve de chasse.

C’est le « château des excès » (56 mètres de hauteur, 156 mètres de longueur, 77 escaliers, 282 cheminées et 426 chambres), mais il séduit par sa grâce et son équilibre.

La visite des terrasses est immanquable : on y jouit d’un panorama inattendu fait de lucarnes, de tours, d’escaliers et de cheminées.

  

Cheverny

  

Pas très loin se trouve le château de Cheverny qui se caractérise par un parc anglais très soigné, de surprenants arbres séculaires et des intérieurs à couper le souffle.

Le château nous ramène aux temps glorieux du passé aristocratique français : la salle des armes est splendide tout comme la chambre des naissances, la bibliothèque et la chambre d’enfants. Les passionnés de bande dessinée trouveront un musée dédié à Tintin.

On peut se restaurer dans l’ancienne Orangerie, autrefois destinée à accueillir les plantes des agrumes pendant l’hiver. Le spectaculaire parc accueille les chenils royaux où on élève encore aujourd’hui des chiens de race française. En effet, Cheverny est un important centre de chasse avec chiens.

    

Le Château de Beauregard

   

La tradition de la chasse est bien ancrée et encore active sur ce territoire. Ce n’est pas un hasard si ce château de François Ier servait de pavillon de chasse. À l’intérieur, le clou du spectacle, qui mérite sans aucun doute une visite, est la galerie des Illustres avec ses 327 portraits et ses 5600 carreaux de Delf qui ornent le sol. Le jardin des Portraits, dans le parc de 40 hectares, est lui aussi à ne pas manquer.

Parmi l’intéressante collection de bibelots se trouvent une horloge à carillon hollandaise du XVIIe siècle et une surprenante mâchoire de baleine qui fut apportée au château comme trophée de chasse. Il est possible d’admirer dans les cuisines deux énormes cheminées et une batterie de 85 casseroles anciennes en cuivre.

 

  

Chaumont-sur-Loire

  

Nous nous trouvons dans la Loire la plus sauvage, sur le domaine de Chaumont-sur-Loire où le château domine une colline d’où l’on peut profiter d’un panorama stupéfiant. Le parc, riche de cèdres centenaires, forme un spectaculaire belvédère. Les esprits les plus brillants et insolites de leur époque, de Catherine de Médicis à Diane de Poitiers, ont séjourné dans les chambres de l’ancienne demeure. En se promenant sur les sentiers du parc, il est possible d’admirer des œuvres d’artistes contemporains, des installations dans les troncs d’arbres et de mystérieuses sculptures. À l’intérieur, des expositions temporaires sont souvent organisées et un espace est dédié à la photographie.

  

Amboise

  

Amboise est une ville vivante qui s’étend aux pieds du château fortifié. Elle est formée de ruelles pittoresques où sont disséminés des marchés et des boutiques et offre des panoramas sur la Loire qui la traverse. Le pont sur le fleuve est un excellent point panoramique.

Le château est une résidence royale datant du XIIIe siècle. Il ne faut pas manquer de visiter la chapelle Saint-Hubert, un saint qui eut une apparition divine pendant une partie de chasse. C’est ici que se trouve la tombe de Léonard de Vinci qui passa la fin de sa vie sur le domaine du Clos Lucé, à 400 mètres du château d’Amboise.

C’est dans cette résidence que Léonard employa les trois dernières années de sa vie à se consacrer aux études et aux projets architecturaux et à organiser de merveilleuses fêtes pour la cour.

En plus des salles meublées où Léonard séjournait, il est possible de visiter au sous-sol la salle des modèles de ses inventions. Les modèles sont en partie reproduits grandeur nature dans le parc. La visite continue entre le jardin Renaissance et la terrasse à l’italienne composée de roses.

  

Château de Villandry

    

Le dernier des grands châteaux de la Renaissance construits sur les rives de la Loire est celui de Villandry. Vers 1536, Jean le Breton, ministre des Finances de François Ier, fit raser une ville fortifiée du XIIe siècle pour y ériger ce château célèbre pour son potager botanique de la Renaissance et ses jardins aménagés sur trois niveaux de terrasses. Dans le potager, la disposition des plantes est choisie selon la couleur et la symétrie et demande un soin constant.

  

Chinon et Ussé

  

Le château de Chinon se dresse entre les vignobles et les forteresses. Se reflétant majestueusement dans la Loire, ses ruines et ses imposantes tourelles dominent la vieille ville. La construction fut érigée sur une roche située au croisement de trois provinces : le Poitou, l’Anjou et la Touraine. En raison de sa position stratégique favorable, le site est depuis toujours disputé.

Au fil des ans, le château de Chinon fut le théâtre de nombreux événements historiques : en 1308, certains membres de l’Ordre du Temple y furent incarcérés avant d’être jugés et brûlés sur le bûcher à Paris ; pendant la Guerre de Cent Ans, la cour de Charles VII s’installa au château et en 1429, il reçut la visite de Jeanne d’Arc venue le rassurer sur sa légitimité et le convaincre de se faire sacrer à Reims.

Le déclin du château de Chinon date du XVIIe siècle quand il passa dans les mains du cardinal de Richelieu.

La route allant vers Saumur passe par le château d’Ussé, célèbre pour avoir inspiré à Charles Perrault le conte de la « Belle au bois dormant ». La D947 suit le cours de la Loire. Ici les carrières caractéristiques de tuf accueillent diverses caves : en effet, les vignobles abondent dans les alentours. Nous nous trouvons dans la zone des villages troglodytes où les cavernes creusées dans le tuf ont accueilli la vie quotidienne de la population locale. Au Moyen-Âge, les cavernes étaient de véritables villages. Aujourd’hui, les anciennes habitations sont encore visibles et il n’est pas rare de trouver des maisons avec comme annexes les grottes toutes proches, désormais aménagées en caves ou en espaces pour cultiver les champignons.

Dans toute la zone, on trouve des caves souterraines accueillant différentes variétés.

  

Saumur

    

Dernière étape de notre itinéraire, Saumur est une zone privilégiée des villages troglodytes. Ici, les passionnés de mycologie peuvent visiter le Musée du Champignon.

Dans les grottes de tuf, il est possible de découvrir les techniques anciennes et modernes utilisées pour la culture des champignons (Musée du Champignon). Si l’histoire moderne vous passionne, vous pouvez visiter le Musée des Blindés qui accueille une immense collection de chars et d’objets des deux grandes guerres.
Saumur comprend également un magnifique château qui fut autrefois une forteresse avant de devenir une résidence royale. Le château accueille actuellement le musée communal de la ville.

INFORMATIONS UTILES

Office du tourisme de la Vallée de la Loire, 37 avenue de Paris, Orléans

www.valdeloire-france.com

 

STATIONNEMENT CAMPING-CAR :

 

Chambord et alentours

Camping municipal de Bracieux

Camping Indigo – www.camping-indigo.com

 

Cheverny et alentours

Aire de stationnement et de repos à 300 mètres du château de Chambord, gratuite.

 

Beauregard et alentours

Stationnement gratuit sur le parking en dehors de l’enceinte du château

 

Amboise et alentours

Sur l’île au milieu du fleuve se trouvent un camping et une aire de repos « Vinci Park » payante.

 

Saumur et alentours

Camping Île D’Offard – www.saumur-camping.com

 
 
<asp:ContentPlaceHolder id="PlaceHolderPageTitle" runat="server"/>