EN CAMPING-CAR, À LA DÉCOUVERTE DE BOLZANO

En camping-car, à la découverte de bolzano

Nous partons à destination de l'une des villes italiennes les plus faciles à vivre et à mesure d'homme.

Lieu de rencontre entre la culture italienne et la culture germanique, le territoire de Bolzano est agréable à visiter de par ses paysages fascinants et un centre historique riche et vivant grâce à ses nombreux témoignages artistiques et ses propositions culturelles. Sans oublier les spécialités à déguster dans les établissements typiques de la ville. Partons à la découverte de Bolzano !

Le territoire

  

Divisé en cinq quartiers, le chef-lieu de cette province du Trentin-Haut-Adige mêle l'ancien au moderne, des éléments de la tradition germanique à ceux méditerranéens, les architectures gothiques aux décorations rococo.

 

De splendides vignes, disposées en terrasses, embrassent doucement le centre habité allant jusqu'à effleurer les monuments, les places, les châteaux et les musées du centre historique. Pour apprécier son atmosphère, nous vous conseillons de vous déplacer à pied ou en vélo : vivement conseillée une promenade à Via dei Portici ou le long des pistes cyclables du centre historique, en vous accordant quelques arrêts de dégustation dans les bars typiques du centre.

 

Les montagnes ici sont très proches, les Dolomites sont à la portée de la main et trois installations de remonté permettent de rejoindre en quelques minutes Colle, San Genesio et Renon avec leurs nombreuses possibilités d'excursions adaptées à tous. C'est à Colle que fut inauguré, il y a plus de cent ans, le premier téléphérique destiné au transport de personnes (encore visible de nos jours), construit sur ordre de Josef Staffler, un hôtelier clairvoyant de Bolzano. Colle devint une localité touristique renommée au point que certaines villas qui y furent construites sont aujourd'hui protégées par la Surintendance pour les biens historiques et artistiques.

  

Le centre historique et Piazza Walther

  

Le Duomo : cette cathédrale est un authentique joyau gothique-roman et l'un des symboles de la ville. Elle se dresse majestueusement à la limite de la Piazza Walther, dans une zone qui était autrefois occupée par une basilique proto-chrétienne. L'extérieur est caractérisé par la Leitacher Törl (le Portail du Vin), dont le nom est lié à la concession accordée au XIVe siècle à l'église lui permettant de vendre ce précieux produit. L'intérieur abrite le pupitre de grès de Hans Lutz von Schussenried (1514), l'imposant maître-autel et un crucifix en bois datant du XVe siècle. Il est également possible de visiter le Trésor de la Cathédrale avec sa collection d'ornements sacrés, ses reliques, ses parchemins et ses nombreux objets d’orfèvrerie, datant principalement du XVIIIe siècle.

 

À ne pas manquer une visite à la proche église dei Domenicani ; construite à la fin du treizième siècle, elle abrite un retable du Guerchin représentant l'apparition de San Domenico, quelques peintures byzantines et dans la chapelle de San Giovanni - érigée sur ordre du banquier toscan Giovanni de’ Rossi - l'extraordinaire cycle de fresques de l'école giottesque datant du XIVe siècle et racontant les histoires de Maria, San Nicolò et des Saints Jean l'Évangéliste et Jean le Baptiste. L'église se trouve à deux pas de la Piazza Walther von der Vogelweide, le salon raffiné de la ville, au centre de laquelle se dresse la statue du poète allemand qui vécut entre le XIe et le XIIe siècle.

 

La place est le lieu d'évènements et de rendez-vous caractéristiques, de la Fête des Fleurs au Marché de Noël. Elle est fréquentée par les habitants et les touristes qui, d'été comme d'hiver, ne perdent pas une occasion de profiter de ses coins les plus fascinants et de visiter les cafés les plus typiques.

 

Chiesa dei Francescani

 

Piazza Walther est délimitée au nord par la Piazza del Grano, au cœur du bourg médiéval, qui accueillait autrefois le marché aux grains. La vocation commerciale de la ville est ancienne : vers la moitié de l'an mil déjà, d'importantes foires y avaient lieu grâce à sa position stratégique à proximité des cols alpins. Pour exploiter au maximum l'espace disponible, les constructions à plusieurs étages comprenaient une partie souterraine où étaient stockées les marchandises, les boutiques au rez-de-chaussée et les logements aux étages supérieurs. Des ruelles étroites relient les portiques aux artères latérales ; il y a aussi le Museo Mercantile, le musée du commerce qui dès la première moitié du XVIIe siècle fut le siège du tribunal de commerce, voulu par l'archiduchesse Claudia de’ Medici pour limiter les litiges entre commerçants. Le parcours d'exposition comprend des documents, tableaux et objets d'art et au premier étage, le fascinant salon d'honneur. À Via Portici, nous trouvons aussi une concentration de quelques-uns des meilleurs magasins de la ville qui vendent des objets et des vêtements traditionnels. En continuant dans Via Portici, nous arrivons à la Piazza Erbe avec son marché pittoresque. Dans cette zone, dominée par des édifices historiques, il est possible d'acheter des fleures, des produits saisonniers et le meilleur des productions paysannes locales.

 

Bolzano-Vicolo della Parrocchia

 

En poursuivant par Via Museo, nous rencontrons le Musée archéologique du Haut-Adige, dont l'exposition va du paléolithique à l'époque de Charlemagne en passant par des objets de l'art roman. Sans oublier Ötzi, l'Homme de Similaun, qui vécut il y a 5 000 ans. En 1991, dans la région du Giogo di Tisa à plus de 3 200 mètres d'altitude, un couple d'Allemands, Erika et Helmut Simon, découvrit un cadavre momifié dans les glaces ; c'était celui de l'Homme de Similaun, qui vécut au début de l'âge du cuivre, il y a plus de cinq mille ans. Ötzi, qui était sans doute un berger ou un fugitif, mourut suite à une blessure de flèche à l'épaule ; le froid préserva parfaitement son corps et son équipement. De nos jours, il repose dans un écrin stérile qui reproduit artificiellement les conditions du glacier. Depuis son inauguration en 1998, la structure a accueilli plus de quatre millions de visiteurs.

  

Châteaux et musées

  

Depuis Ponte Talvera, nous pouvons suivre un itinéraire simple en forme de boucle, très apprécié par les habitants de Bolzano. L'itinéraire part en direction nord jusqu'à Castel Mareccio, il se poursuit ensuite le long d'un sentier qui commence à Ponte Sant’Antonio et grimpe vers Castel Roncolo. Entouré de vignes, le premier manoir fut construit au XIIIe siècle et agrandi par la suite. Il peut être visité sur réservation ou à l'occasion de concerts et d'évènements. Castel Roncolo accueille souvent, lui aussi, des expositions, concerts et spectacles théâtraux. Située sur un éperon rocheux à l'entrée du Val Sarentino, cette imposante construction du XIIIe siècle (où Pier Paolo Pasolini tourna quelques scènes du film Le Décaméron) est célèbre pour ses fresques à thème profane qui font partie des fresques les plus importantes et grandioses du Moyen-âge. Elles représentent des moments de chasse et de vie quotidienne, des tournois chevaleresques et, dans le « Pavillon d'Été », des scènes inspirées au Roi Arthur et aux aventures amoureuses de Tristan et Iseult.

 

De nouveau à Ponte Talvera, nous poursuivons notre promenade vers le sud jusqu'au Museion, le Musée d'art moderne et contemporain. Le bâtiment mesure plus de cinquante mètres de haut avec deux façades en verre et en acier, symboliquement orientées l'une vers la ville neuve et l'autre vers la ville ancienne.

 

La vieille paroisse de Nostra Signora di Gries mérite aussi une visite pour son splendide retable d'autel à volets de Michael Pacher, chef-d'œuvre absolu de l'art gothique tyrolien. Sculptée au XVe siècle, cette œuvre en bois représente le couronnement de la Vierge. Autour de l'église et de la proche abbaye des bénédictins, le regard se perd entre les vignes qui avancent jusqu'aux limites de la ville ; Wolfgang Goethe baptisa poétiquement cette région comme la Porte des Dolomites.

INFORMATIONS :

Aires de repos

 

Aire de repos équipée de stations de vidange pour camping-cars située à Via Maso della Piece, à quatre kilomètre du centre (bus 2, 10A, 10B).

Stations de vidange à Via Buozzi, à quatre kilomètres environ du centre (bus 10A et 10B).

Camping Moosbauer (Via San Maurizio Moritzingerweg 83, tél. +39 0471 918492, www.moosbauer.com ; annuel).

 

Visites

 

Trésor de la Cathédrale (Tesoro del Duomo) (Piazza della Parrocchia 27, tél. +39 0471 978676, www.musei-altoadige.it)

Musée archéologique du Haut-Adige (Museo Archeologico dell’Alto Adige) (Via Museo 43, tél. +39 0471 320100, www.iceman.it).

Musée civique (Museo Civico) (Via Cassa di Risparmio 14, tél. +39 0471 997960)

Museion (Piazza Pietro Siena 1, tél. +39 0471 223413, www.museion.it)

Castel Mareccio (Via Claudia de’ Medici 12, tél. +39 0471 976615, www.mareccio.info).

Castel Roncolo (Via Sant’Antonio 15, tél. +39 0471 329808, www.roncolo.info). Tous deux ouverts aux visiteurs uniquement sur réservation et pour les groupes.

Chiesa dei Francescani (Via Francescani 1, tél. +39 0471 977293) ouverte aux visiteurs du lundi au samedi de 10h à 12h et de 14h.30 à 18h, dimanche de 15h à 18 h.

 

Adresses utiles

 

Azienda di Soggiorno e Turismo di Bolzano, Piazza Walther 8, tél. +39 0471 307000, www.bolzano-bozen.it.

Consorzio Turistico Bolzano Vigneti e Dolomiti, Via Pillhof 1, Frangarto, tél. +39 0471 633488, www.bolzanodintorni.info.

<asp:ContentPlaceHolder id="PlaceHolderPageTitle" runat="server"/>