15 Fév 2018

L’importance du climatiseur en camping-car.

LA VIE À BORD

Aujourd’hui, le climatiseur n’est plus une option ou un luxe, mais un équipement répandu sur tous les principaux moyens de transport : plus de 80 % du parc circulant en est équipé. Il fonctionne comme climatisation ou comme chauffage car il régule les conditions environnementales de l’habitacle, en intervenant sur la quantité, la température et l’humidité de l’air absorbé.

Le climatiseur est un système fermé qui agit sur la différence de pression et le changement d’état que le gaz réfrigérant subit en traversant tout le circuit. Il s’agit d’un système équipé de son propre moteur (le compresseur), d’échangeurs de chaleur (condensateur et évaporateur), de filtres et de tuyaux, qui reste toujours en pression, même quand il n’est pas actionné.

C’est pourquoi, pour avoir un climatiseur toujours efficace, il est nécessaire de l’utiliser souvent, été comme hiver. Chaque saison, le système contribue à améliorer la sécurité et les conditions de conduite.

L’augmentation des surfaces vitrées et les longs trajets typiques d’un voyage en camping-car sont des éléments qui rendent le climatiseur toujours plus important pour le confort à bord. En hiver, il favorise un désembuage rapide grâce au contrôle de l’humidité dans la cabine, contribuant à améliorer la visibilité et la sécurité de conduite. En été, il rend la conduite plus agréable et moins fatigante malgré la canicule. De plus, grâce aux filtres d’habitacle, la qualité de l’air absorbé est meilleure. Avant de pénétrer à bord à travers les conduits d’aération, l’air passe par des filtres spéciaux qui retiennent les particules polluantes et les mauvaises odeurs.

À bord du Fiat Ducato Camper, le système de climatisation offre une ventilation puissante et diffuse dans toute la cabine, avec climatiseur manuel ou automatique, possibilité de chauffage supplémentaire et de climatiser la zone arrière.

Nous rappelons que pour un confort optimal et pour éviter des chocs thermiques, surtout en été, le climatiseur ne devrait jamais être réglé à des températures trop basses : la différence idéale entre la température extérieure et la température intérieure ne devrait pas dépasser les 6 °-7 °. De plus, il est toujours opportun de ne pas diriger le flux d’air frais vers le corps, mais de le tourner vers le haut. Ceci favorise le mélange de l’air froid (plus lourd) et de l’air chaud (plus léger).

À la fin d’un long voyage, surtout lors de journées pluvieuses et humides, il convient de ventiler abondamment les conduits d’aération quelques minutes avant de s’arrêter. Il suffit d’éteindre le climatiseur et de laisser uniquement la ventilation fonctionner. Ainsi, l’évaporateur et les conduits peuvent sécher et on s’habitue à la température extérieure. Cela limite également la formation de moisissures et de bactéries dues à l’humidité, responsables des mauvaises odeurs et des réactions allergiques. Naturellement, un remplacement régulier du filtre d’habitacle est indispensable pour toujours avoir un air pur à bord.

Rappelez-vous que pour assurer le meilleur rendement du climatiseur, il convient de recharger le gaz réfrigérant tous les deux ans.​

​​​
 
<asp:ContentPlaceHolder id="PlaceHolderPageTitle" runat="server"/>