SE DÉPLACER EN CAMPING-CAR

Venise, la Sérénissime, l’enchanteresse

Partons en camping-car pour la plus célèbre et fascinante ville italienne à la beauté surréaliste et intemporelle.
Venise séduit par ses atmosphères élégantes et son entrelacement de ruelles, de ponts, d’arcs et de cours d’eau.
Pendant le carnaval, son charme se multiplie et la beauté est présente à chaque coin de rue.

---

Il est impossible de rester indifférent à l’idée d’un voyage en camping-car dans la cité des doges, spécialement quand arrive février et que le carnaval approche. Venise, ses couleurs chatoyantes et ses canaux, se divise en 6 quartiers anciens : San Marco, San Polo, Santa Croce, Castello, Dorsoduro et Cannaregio. Les rues, comme on le sait, sont en réalité des cours d’eau qui créent un labyrinthe de merveilles : ruelles et petites places cachées, coins inattendus, églises et campaniles, ponts et passages couverts.
Venise, qui doit se découvrir à pied pour la magie et le plaisir que procure le fait de s’y promener et de s’y perdre, est facilement accessible par l’autoroute A13 depuis Bologne, A4 si l’on arrive du nord et de l’est, A14 si l’on arrive de la côte sud-est. Pour les arrêts, les environs de la ville disposent d’excellents parkings pour camping-cars, desservis par des navettes qui rejoignent facilement le centre-ville.
(Voir plus bas : « Informations Utiles »)

Santa Croce et San Polo

   

Après avoir garé le camping-car, nous pouvons commencer notre visite et découvrir les différents quartiers grâce aux vaporettos. Commençons par Santa Croce et San Polo où, entre les marchés en plein air et les ruelles, nous arrivons à l’un des endroits les plus célèbres : le pont du Rialto qui traverse le Grand Canal dans lequel se reflètent les somptueuses silhouettes des palais. Prenez le temps d’observer depuis les balustrades du pont le panorama qui s'ouvre sur le canal et l’activité des cafés et des boutiques. Cette zone, depuis toujours l’une des plus vivantes de la ville, est très fréquentée pendant le Carnaval. Elle permet de rejoindre Campo San Polo, une ancienne place où autrefois se déroulaient spectacles, cérémonies et défilés de masques. Il ne faut pas manquer les Marchés du Rialto, plus agréables le matin, pour chiner entre les étals ; le quartier accueille également la Maison de Goldoni, de nombreuses églises qui valent le détour et la Scuola Grande di San Rocco. Ici, il est possible d’admirer des fresques du Tintoret se trouvant dans la Sala dell’Albergo, le Salone Maggiore et le Salone Terreno.
Le temps s’arrête devant des œuvres d’art d’une telle beauté.

  

Cannaregio

   

Entre les deux « Sestieri » (quartiers) que nous avons vus précédemment, et longeant le Grand Canal, se trouve Cannaregio où l'on respire un esprit encore populaire et authentique, avec cette touche de folklore et de couleur que d’autres zones de la lagune semblent avoir perdue. Vous pourrez visiter le Ghetto le plus vieux du monde et le musée juif qui permet de comprendre la vie du quartier. En effet, au XVIe siècle, des règles strictes furent imposées à la communauté juive et la zone semble suspendue dans une époque lointaine.
Le Tintoret vécut à Cannaregio et sa maison est encore visible. Sur les bords du Grand Canal se trouve
Ca’ D’oro, un des édifices les plus importants et célèbres de Venise, avec ses pinacles, ses marbres précieux et ses fenêtres en ogive qui rappellent l’Orient. Une architecture fascinante et raffinée, inoubliable, presque une icône de la ville.

  

    

Poursuivons le long du Grand Canal jusqu’à atteindre une des places les plus célèbres au monde, le cœur de la vie vénitienne qui donne son nom au quartier : San Marco. Le quartier est de fait l’élégant salon de la ville et devient, pendant le carnaval, le théâtre des masques et des artistes. Sa majestueuse basilique, aux formes byzantines et avec 5 énormes coupoles, vous charmera au premier regard.
À côté se dresse le Palais des Doges, dont les loges et les colonnes lui apportent légèreté et harmonie, qui accueille le Musée de l’Opéra, les Armureries, les salons et les chambres de l’Appartement du Doge.

Traverser le Pont des Soupirs, espionner la foule des touristes entre les interstices, descendre dans les prisons sombres du Palais sont des expériences qui vous marqueront. Le Campanile, auquel on accède par ascenseur, vous procurera d’inoubliables sensations et vous fera découvrir des vues féériques. Là-haut, le regard embrasse toute la ville dans un panorama de carte postale. Du côté opposé de la place, il ne faut pas manquer le Musée Correr et le Musée Archéologique National, ainsi que les somptueuses salles de la Bibliothèque Marciana.

  

  

En traversant le canal, nous pouvons visiter Dorsoduro qui s’ouvre sur une vue magnifique sur la Basilique Santa Maria della Salute au style baroque. Il est agréable de se promener et de se perdre entre les ruelles et les marchés, comme celui de Campo Santa Margherita. Les amateurs d’art apprécieront le Ponte dei Pugni (appelé ainsi, car il était autrefois le théâtre de féroces bagarres entre factions adverses) et Ca’ Rezzonico, un élégant palais qui accueille le musée du XVIIIe siècle vénitien. Et n’oublions pas la Galerie de l’Académie, véritable écrin d’œuvres d’art inestimables, de Giorgione à Véronèse, du Titien à Lotto.

En retournant vers la Place Saint-Marc, poursuivons jusqu’au quartier du Castello où se promener le long de la Riva degli Schiavoni, monter sur le Ponte di Paglia et immortaliser le Pont des Soupirs sont des étapes incontournables.  Il est possible d’admirer les anciennes habitations où ont séjourné des hôtes célèbres comme Pétrarque et Balzac et d’apprécier l’architecture et le précieux intérieur de l’Hôtel Danieli.
Ensuite, il ne faut pas manquer pas de visiter l’Église San Zaccaria, où le style gothique et celui de la Renaissance s'unissent, l’Église San Giorgio dei Greci et l’austère et grandiose Basilique San Giovanni et Paolo. L’Arsenal est lui aussi un monument emblématique du Castello : un des plus grands chantiers au monde, avec entrepôts, laboratoires et ateliers, s’y dressait autrefois. Chaque zone de l’Arsenal est aménagée en espaces d’exposition durant la Biennale d’art.

Depuis Venise, dirigeons-nous vers le nord pour visiter Murano et Burano et plonger dans les anciennes traditions artisanales du travail artistique du verre et des dentellières (le célèbre « tombolo » - coussin - de Burano). Nous pourrons profiter des bourgs pittoresques où les maisons donnent sur les eaux turquoise de la lagune, déployant une palette de couleurs vives : rose, jaune, orange, vert...
Un pur plaisir pour les yeux et un souvenir indélébile.

INFORMATIONS UTILES
Comment arriver :
Venise est facilement accessible par l’autoroute A13 si l'on arrive de Bologne, A4 si l'on arrive de Trieste, Milan et Turin, A14 si l’on arrive de la côte sud-est, A1 si l'on arrive de Naples.

Pour l’arrêt en camping-car :
Les environs de Venise disposent d’excellents parkings pour camping-cars, desservis par des navettes qui rejoignent facilement le centre-ville.

Camping Village Miaramare www.camping-miaramare.it
Zone équipée pour camping-car Venezia Porta Ovest : www.veneziaportaovest.it
Caravan Park San Giuliano Mestre : www.caravanparksangiulianomestre.it
Venice Camper Parking : www.venicecamperparking.it
Camping Union Lido : www.unionlido.it

<asp:ContentPlaceHolder id="PlaceHolderPageTitle" runat="server"/>